Je suis riche

par Stephanie

La richesse ne dépend pas forcément de l’argent. Personnellement, j’ai peu de revenus mais je suis riche dans l’âme et dans le coeur. Avec l’expérience et en m’impliquant dans le bénévolat, j’ai appris à prendre la vie comme elle vient. La gaieté et la positivité entretiennent mon quotidien malgré les malheurs et les pleurs que j’ai pu connaître ou rencontrer.
Aider les autres et les écouter m’enrichissent réellement. J’ai pratiqué le théâtre . Cette activité m’a aussi appris à mieux observer les valeurs humaines.
Stéphanie B.

Etre riche c’est quoi ?
La richesse c’est quoi ?
En opposition vient souvent la pauvreté. On est tous et toutes pauvres pour quelque chose et riches pour autre chose.
Etre riche c’est avoir, avoir quoi ?
Seules les questions me viennent.
Monique

Je suis riche dans mon âme. J’ai pas beaucoup d’argent car l’argent ne fait pas le bonheur. Je suis riche de qualités de coeur. Il vaut mieux avoir très peu d’argent et être heureuse, qu’avoir beaucoup d’argent et être malheureuse. Je suis heureuse quand ma Cotorep est virée sur mon compte, mais aussi et surtout quand je rencontre des gens et que je fais des choses avec d’autres personnes, et aussi quand j’apprends en groupe. Je suis riche car je fais du théâtre.
Nadine

Pour moi être riche ce n’est pas avoir de l’argent, qu’on ait peu d’argent ou beaucoup d’argent tout dépend de la personne. Une personne pauvre entre guillemets peut être riche de coeur, très généreuse : donner même à des personnes en moins grand besoin qu’elle pour une personne riche de coeur c’est ça l’intérêt. Tandis que les personnes riches entre guillemets dans leur compte en banque n’ont pas forcément une richesse de coeur, elles sont souvent matérialistes, elles ne pensent qu’à elles mais ce n’est pas une généralité.
Quand on meurt, on meurt tous égaux riche ou pauvre on monte là-haut égal, et sur cette terre les inégalités sont grandes à cause de l’argent.
Ange de Infini

Bien sûr je fais partie des gens qui ont les moyens de vivre, qui n’ont pas d’inquiétude de finir le mois. Mais cette richesse, relative, n’est pas la vraie richesse. Elle peut même appauvrir le cœur, donner des œillères quand on regarde les gens, le monde.
Alors si je suis riche, je voudrais que ce soit de cette envie, de ce besoin de découvrir d’autres vies que la mienne : combler les fossés qui séparent les hommes.
Patrick

Actualités

4 visiteurs en ce moment