Atelier Lirecrire aux Temps forts des solidarités : 4

(actualisé le )

4e vague de publication des textes écrits lors de l’atelier Lirecrire de ATD Quart monde de Brest et délocalisé aux Capucins à Brest pour les Temps forts des solidarités.

Ce qui m’indigne… ce qui me rend digne...

Ce qui m’indigne c’est que certaines personnes n’ont pas de logement , dorment dans la rue , l ’hiver. Qui n’ont pas de quoi manger . Que des personnes meurent de froid , je trouve cela indigne pour notre société
Ce qui me rend digne c’est d’aider les gens qui sont dans le besoin comme les migrants. Leur donner de l’espoir et ne pas être sourd à leur sollicitation.

Ce qui m’indigne
La violence, la haine, le racisme, l’intolérance. . .
Ces femmes battues, torturées, violées, humiliées, tuées. Et, de telles tortures, les enfants (filles et garçons) les subissent aussi !
De voir, encore de nos jours, des sans-abris, des gens qui ont faim, qui ont soif !
Des gens trop souvent abandonnés, laissés pour compte.
Il y a beaucoup de choses à dire concernant toutes ces abominations et tous ces actes inhumains.
Ce qui me rend digne
Nous devons tous continuer à militer, passer à l’action, adhérer aux associations financièrement ou plus simplement par un coup de main (stands, manifestations. . )
Je suis tout simplement heureux en étant actif auprès de différents organismes.
Le monde ne s’essouffle pas, donner un peu c’est toujours bon pour aller vers un monde plus paisible.
Devenez les acteurs et actrices de ce mouvement.
Je cite :
Jean Ferrat : Le poète a toujours raison . . . La femme est l’avenir de l’homme . . .
Les enfants aussi
Et n’oubliez pas :
Le jour où l’abeille disparaîtra, la vie disparaîtra sur la terre.
Une planète plus respectée, c’est elle qui nous nourrit.
Et surtout, plus de paix et d’actes humanistes.

SOLIDARITÉS

Santé
Ouvert
Liberté
Irrésistible
Découvrir
Arrêtons la guerre et aimons nous
Réaliser ses rêves et revivre
Imaginer votre rêve, le réaliser : vous y arriverez !
Trahison, ça fait mal...
Égalité
Stopper les méchancetés, les bagarres

Soutien
On est tous ensemble
Liberté de s’exprimer
Immense
D’amour et plein de bonne choses
Amitié et plein de souvenirs
Rencontre de belles personnes
Imitation
Tu fais partie de mon entourage
Etre une bonne personne
Son bonheur

Sans
Origine
Légale
Il est
Difficile pour un enfant d’
Apprendre à l’école ou d’être
Reconnu.e par la société. C’est
Inadmissible.
Tolérance et
Égalité devraient être le socle de la
Société

Sens
On vit ensemble
Lien
Indispensable
Déterminant, dénominateur commun
Alpha
Résilience
Imagine All the people living for today / There is no country (Lennon)
Tous, toutes ensemble dans le même bateau
Équité
Soleil pour tous et toutes !

Social, Solitude, Sourire,
Ouverture, Oubliés, Obéir,
L’infini, Lire, Lecture,
Imaginer, Incivilités, Idée,
Danger, Dynamique,
Amour, Avancée,
Rassurer, Regard, Rire
Intelligent, Initiative, Inventée
Tétue, Temps, Tolérance,
Écouter, École, Écrire,
Savoir, Sociable, S’ouvrir ...

Je me souviens..

Quand j’étais toute petite, on habitait dans les baraquements à Landerneau, on n’était pas riches mais on était heureux quand même ; les voisins étaient super, on s’arrangeait avec tout le monde.
Mon père était rempailleur de chaises, on aimait bien aller le voir dans son atelier, à côté de la baraque.
Il pêchait au carrelet dans l’Elorn, on aimait bien le voir rentrer avec des poissons.
Il est mort il y a trente ans, moi j’avais 34 ans. Je l’ai vu à l’hôpital une heure avant qu’il décède. C’est un souvenir encore douloureux. Et maman est décédée il y a presque dix ans.

Je me souviens . . .
de la sirène du canot de sauvetage, l’alerte, des marins en danger, des vies à secourir
et surtout, je n’oublie pas ces gens que j’ai aimés, disparus parfois dans de terribles conditions ou accidents
des naissances et de la joie familiale
de ma première guitare, de mes premiers dessins, de mon premier concert, de mon premier baiser
de mon enfance, de ma famille, des moments douloureux, des moments heureux
de mon adolescence, de mes premiers émois
de ces évènements de par le monde , guerre, paix
J’aime la part des sauveurs, alors je pense à l’avenir

Je me souviens, quand j’étais petite, on était tous solidaires et on jouait tous en même temps, et c’était mieux que maintenant, on jouait à la corde à sauter, on jouait à « 1, 2, 3 soleil ! », on sortait, … etc ; et maintenant, c’est chacun pour soi, moins d’entraide à l’école entre jeunes ; à cause de l’évolution : ordinateur, site internet . . . et la violence, le harcèlement dans l’école, les moqueries, l’alcool, la drogue... etc. Cela ne me plaît pas, on a peur pour nos enfants.

Je me rappelle un jour où j’étais avec mes frères, j’avais 11 ou 12 ans., on coupait la laine des moutons. Après ma mère la filait pour tricoter des chaussettes et des pulls. Malheureusement, ma mère est décédée trop tôt et je n’ai pas appris à tricoter.

Anonyme, Anonyme, Anonyme, Christian, Christian, Clarisse, Danièle, Drita, Jacqueline, Maria, Valérie