Cher ordinateur

1 | (actualisé le ) par Andrée, Françoise, Monique A, Nadine, Pascalle, Patrick, Sandrine

Cher ordinateur,
je suis heureuse de partager avec toi l’avenir. Tu es là pour m’apprendre et faire des choses intéressantes. Tu es mon ami et j’aime apprendre en groupe.

Cher chouchou ordinateur.
Comment vas-tu aujourd’hui mon bel ordinateur ? Je suis contente que tu ailles bien. Je suis rassurée que tu ailles bien depuis qu’une personne t’a fait les mises à jour .
Je suis contente que tu ne soit pas malade, que tu n’aies pas attrapé de virus.
Merci à la personne d’avoir pris le temps de regarder si tu allais bien mon bel ordinateur.
Ce n’est pas facile tous les jours avec moi car des fois je te demande beaucoup de travail. Je te confie souvent mes colères car je sais que tu ne vas pas me juger ou mal répéter ce que je t’ai dit.
Comme je ne vois pas beaucoup de monde tu me permets de parler avec ma famille ou à d’autres personnes sur Facebook ou MSN.
Je te confie mes jolies photos souvenirs.
Tu me permets de voir le blog de ma fille de 5 ans et voir son travail d’école.R
Je passe beaucoup de temps avec toi à faire des tableaux pour mes comptes.
Si tu n’étais pas là, ma vie serait triste car tu me permets de faire plein de choses et d’apprendre.
C’est pour ça que je prends soin de toi chouchou ordinateur, car je n’ai pas envie que tu attrapes froid.
Je ne veux pas que tu attrapes de microbes car sinon tu ne pourras plus m’aider dans ma vie de tous les jours. Je serais en colère si je ne pouvais plus passer mes 3 heures par jour ou plus avec toi.
Chouchou ordinateur tu seras content fin août 2019, je pars en vacances donc profite bien de ton repos car en septembre je vais te demander plein de choses. Merci chouchou ordinateur d’être là dans ma vie.

Cher ordinateur,
je t’écris sur du papier. Je préfère faire couler mes pensées du cerveau au stylo. Avec toi j’en suis aux fiançailles, je t’apprivoise. Bien sûr je connais les principaux usages -écrire un texte, envoyer des mails et chercher des informations. Mais je sens bien que tu m’appelles à autre chose, à ces réseaux, pour échanger avec des dizaines, des centaines d’autres et je ne suis pas sûr d’avoir ce besoin, cette envie. Peur de me perdre. Je préfère tellement les relations bi-latérales, ou seulement à quelques uns. Ce n’est pas toi que je dois apprivoiser mais ce que l’on appelle "la culture numérique". Elle me donne le vertige et je m’interroge sur ma résistance. Alors, cher ordinateur, les fiançailles vont durer un peu. Mais elles sont prometteuses. Vers un mariage d’amour durable ?

Cher ordinateur,
tu es là, sur mon bureau...on dirait que tu m’attends !
Tu m’apportes peut-être des nouvelles de mes amis ? Ce message que j’attends avec impatience. . . oui, il est là ! Merci, mon ordi ! Tu m’apportes une présence, un sourire, une amitié . . . quelqu’un a pensé à moi !
Maintenant, il faut que je fasse mes comptes : ça, c’est moins drôle ! Mais grâce à toi, je ne me trompe plus dans mes additions, soustractions . . .Oui,, vraiment, tu sais bien compléter mes lacunes !
Et maintenant, je dois organiser un voyage pour cet été : Brest- l’Ile de Ré . . . Hum . . .hum . . . changer de train trois fois, prendre un car . . . pas facile. . . Tiens ! Tu me suggères Ouibus ? Je n’y avais pas pensé. Brest – l’Ile de Ré . . . Oui, ça existe. . . 8h de voyage . . . mais c’est moins cher que le train, et je n’aurai pas à trimballer ma valise d’un quai à l’autre avec toujours la peur de rater la correspondance . . .oui, un voyage avec Ouibus, ça va bien m’aider 
Tu sais, cher ordi, tu m’as donné du mal au début . . . j’ai mis du temps à t’apprivoiser, mais maintenant, je crois que je ne pourrais plus me passer de toi !

Cher ordinateur
Tu es bien pratique pour chercher des informations. Je trouve aussi que tu peux être un peu nocif pour les adolescents. Tu me distrais car sans toi toi je m’ ennuyerais. Je passe du temps avec toi tous les matins. Je te partage avec mon entourage. Tu es aussi dur à comprendre...

Cher ordinateur,
tu es sur mon bureau, tu es aussi dans ma poche ou dans mon sac.
On entend sur toi et les tiens le meilleur et le pire : tu es une fenêtre sur le monde, tu permets de garder le lien avec les autres, de créer de nouveaux liens au départ virtuels et qui pourront devenir de belles rencontres, tu nous permets aussi de prendre la parole, d’avoir une parole publique.
Et puis comme pour tout, on peut aussi t’utiliser pour harceler, diffamer comme on peut utiliser un marteau pour casser au lieu de construire.
Donc cher ordinateur c’est à nous de réfléchir à comment tu peux vivre avec nous car tu es présent partout.

Cher ordinateur

je tâtonne, je passe beaucoup de temps. Je voudrais que cela aille plus vite. Cela se bouscule dans ma tête. Tu es compliqué à comprendre.
Tu me facilites la vie quand même. Tu m’aides, grâce à toi j’apprends, je m’informe, je découvre. Quand je n’arrive pas à faire ce que je veux, tu m’énerves. Je te demande peut-être beaucoup.
Je ne communique pas sur les réseaux sociaux, cela m’effraie comme une toile d’araignée virtuelle. J’ai peur de l’inconnu, peur de me tromper.