L’atelier échange sur les Gilets Jaunes

2 | par Gwendal, Monique A, Nadine, Pascalle, Patrick, Sandrine

Le Conseil économique, social et environnemental de Bretagne (CESER) a élaboré un questionnaire pour nourrir sa réflexion sur le Mouvement des Gilets jaunes et ses revendications. Le conseiller d’ATD Quart Monde a demandé au Groupe de Brest d’y réfléchir et c’est notre atelier « lirecrire numérique » qui s’en est chargé.
Nous publions ci-dessous ce texte d’étape issu de cet échange du 18 janvier.
Voici le questionnaire proposé :

OpenDocument Text - 27 ko

Eléments de réponse du Groupe de Brest

Nous, six membres (3 alliés et 5 militants) du groupe de Brest d’ATD Quart Monde, avons échangé sur la demande du Ceser lors de deux réunions dans le cadre de l’atelier Lirecrire numérique (18 et 25 janvier). Nous souhaitons transmettre les messages ci-dessous. Ils pourront enrichir la réponse (attendue fin janvier !) à quelques unes des 25 questions posées par le Ceser.

1. Le questionnaire du Ceser Bretagne convient mal à la démarche du Mouvement. Sa forme (référence à des « revendications » non listées) et son calendrier (contraint et sans lien avec le Grand débat) ne favorisent pas l’expression des personnes en situation de grande pauvreté.

2. Les « revendications » et les « doléances » ne sont pas dans l’ADN de notre mouvement. Nous défendons des principes – Agir Tous pour la Dignité notamment des personnes en grande précarité – et des méthodes – co-construire paroles et projets avec les personnes concernées – plus que des « mesures ».

3. Nous percevons les Gilets jaunes de façon diverse. Parce qu’il a évolué (la révolte sociale sur le pouvoir d’achat est devenue une révolte contestant notre « système » politique), parce qu’il est multiforme, et parce que notre Mouvement fait vivre en son sein des positionnement politiques divers.

4. Si ATDQM adhère aux objectifs généraux de plus et mieux d’égalité dans les revenus et les conditions de vie, nous rappelons la priorité qui doit être donnée aux plus pauvres. « ATD Quart Monde met en garde le gouvernement : il serait inacceptable que les mesures annoncées soient financées au détriment de la lutte contre la grande pauvreté et par des baisses de dépenses sociales à destination des plus pauvres, alors même que le Président de la République a affiché, en septembre dernier, l’ambition de vouloir éradiquer la grande pauvreté en une génération. » (Délégation nationale, CP du 19/12/18)

5. Notre Mouvement est donc surtout investi dans le suivi du Plan Pauvreté. Afin qu’il soit suivi d’actes concrets et rapides. Nous participerons à son évaluation.

6. Si nous défendons la demande d’une hausse du Smic (et pas à travers des primes), nous réclamons surtout que le RSA et les minima sociaux soient augmentés. Notre objectif étant un Revenu de base universel de 800€ par personne et par mois.

7. La politique fiscale doit tendre vers plus de justice. La part de l’impôt progressif est trop faible. Chacun doit payer selon sa richesse et ses capacités. Les taxes sur les produits de première nécessité devraient être allégées.

8. La question du Logement est trop peu présente chez les Gilets Jaunes. Nous demandons : respect de la loi DALO, dans l’habitat social des loyers qui tiennent compte des revenus, la lutte contre la précarité énergétique (politique tarifaire et d’aide à l’investissement pour les isolations thermiques... et phoniques).

9. La transition écologique est nécessaire, elle ne sera acceptée que si elle juste. Les transports collectifs locaux doivent être gratuits (ou presque), le transport ferroviaire privilégié, les taxes sur la consommation de CO2 calculée selon un principe de justice et de solidarité. L’alimentation saine et locale (bio si possible) doit être accessible au moindre coût.

10. ATDQM souhaite des Services publics au plus près des personnes, avec un accompagnement humain bienveillant, que la dématérialisation galopante rend d’autant plus indispensable.

11. Sur le chômage, l’attention doit se porter sur les personnes les plus éloignées du marché du travail. L’expérience nationale « Territoire Zéro Chômeurs Longue Durée » (menée en Bretagne à Pipriac-St Ganton) démontre qu’il y a du travail hors marché traditionnel et de nombreux chômeurs prêts à s’y engager.

12. L’école reproduit trop souvent les inégalités sociales. Nous demandons des classes à 25 élèves maximum, une personnalisation de la pédagogie adaptée au rythme de l’enfant, et donc une formation des enseignants à la coopération et à la connaissance des personnes vivant des situations de grande pauvreté. L’éducation doit aussi être menée avec les parents.

13. La demande de citoyenneté est légitime, elle a à voir avec la dignité de tous. Nous serions favorable au vote obligatoire si les votes blancs sont pris en compte, et si l’effort d’information s’adresse bien à tous. De même nous dirions Oui au référendum d’initiative citoyenne à condition qu’il soit bien encadré (sujets, rythme, liens avec les représentants élus).

14. Nous remarquons que l’accès aux soins et à la culture n’apparaissent guère dans les « revendications » des Gilets Jaunes. Pourtant ce sont des droits essentiels, et parfois trop virtuels pour les personnes vivants en grande précarité...

ATD Quart Monde a une culture du débat, de l’intelligence collective, mieux du « Croisement des savoirs » entre personnes détenant des expériences de vie et d’autres des compétences universitaires. En tant que Mouvement national, et international, il peut apporter son expérience dans ces démarches de démocratie participative. Mais il n’est pas censé avoir une position sur tous les sujets en débat.
Il revient à chacun de nous, en tant que citoyens, de contribuer, ou non, au Grand débat.

Compléments pour répondre à certaines questions

Nous avons réagi dès le 30 novembre au mouvement des Gilets Jaunes en écrivant quelques textes mis en ligne "Chers Gilets Jaunes"
La misère en milieu rural est forte en Bretagne, elle ne doit pas être oubliée

Entendu lors des échanges

  • Des Gilets Jaunes « presque pauvres » ont peur de la pauvreté ? Qu’ils pensent et agissent pour l’éradiquer, en solidarité !
  • L’argent de l’ISF devrait tout entier servir à augmenter les minima sociaux
  • Attention aux « infox » et manipulations des extrêmes ! Et halte à la violence !