Le numérique accessible à tous et à toutes ?

1 | par Gwendoline, Invité.e, Marie-Claire, Monique , Nadine, Sandrine

Je voudrais que le numérique soit accessible à tous.
Je me souviens de mes débuts, mes difficultés à prendre en main le numérique.
Il y a encore une semaine, j ai eu toutes les peines du monde à faire enregistrer mon dossier de la CMU. J’ai du envoyer plusieurs fois mes documents en ligne. Je sais que pour moi le plus grand frein est de mal faire mes démarches en ligne. J’ai toujours cette crainte de mal faire et qui aurait des conséquences sur mes droits.

Le numérique est très intéressant puisqu’il nous apprend de belles choses comme faire des textes, regarder nos mails être en contact avec d’autres personnes en visio. Mais je n’aime pas trop recevoir des mails je préfère recevoir le courrier par la poste.
D’ailleurs je ne comprenais pas, je ne recevais plus de relevés de mes remboursements sécurité sociale. Une assistante sociale m’avait ouvert un compte Ameli et du coup je ne recevais plus aucune information par la Poste. Depuis on a fermé mon compte Ameli et maintenant je reçois à nouveau mes remboursements dans ma boite à lettres. L’idéal serait de pouvoir utiliser le numérique pour certaines démarches et recevoir quand même les informations dans ma boite à lettres.

Quand on est en situation de précarité, c’est compliqué d’y avoir accès , car pas le matériel.
Pour faire valoir nos droits, c’est très compliqué si on a plus d’humain devant nous. Tout se passe par internet et quand on a peur ou qu’on ne sait pas utiliser le numérique, on peut voir ses droits supprimés.
Mais, même si on sait utiliser, le fait de ne pas avoir de réponse personnalisée, cela peut devenir compliqué. Exemple : J’ai posé une question à la CAF sur le site et j’ai eu une réponse type mais qui ne répondait pas à mes questions.
Autre cas, je pose une question ils me disent que ma demande nécessite un examen approfondi et une réponse vous sera apportée par un gestionnaire conseil, mais plus d’un mois après j’ai toujours pas eu de réponse.

Déjà téléphoner à une administration pour un renseignement, c’est très compliqué.
Une voix énervante vous propose 2 ou 3 propositions sur le motif de votre appel.
ll faut répondre par un mot, proposé ou non.
Si vous avez trouvez "le juste mot", c’est alors une succession de questions avec des réponses chiffrées 1 ou 2 ou quelquefois 3, jusqu’à ce que la voix énervante vous dise, au mieux : "vous allez être mise en relation avec un conseiller. Vous avez une demi-heure d’heure d’attente". Vous décidez de patienter. Mais un quart d’heure plus tard, cette voix vous dit que toutes les lignes sont occupées et de rappeler plus tard...
MAIS, quand au premier appel vous n’avez eu qu’à trouver "le juste mot" et que vous êtes mise en relation avec un conseiller, vous respirez de soulagement. Vous expliquez, non sans bafouiller un peu, l’objet de votre demande et vous voilà tout à coup comprise.
Et quand quelques instants plus tard, vous recevez le dossier promis et à compléter sur votre boîte mail, avec l’adresse où l’expédier, vous voilà sauvée. Et vous remerciez le progrès numérique.
A la condition bien sûr, que l’expérience vous ait appris à avoir une boite mail et à vous en servir...

C. a perdu son code pour accéder à son compte Ameli. Elle se rend à la sécurité sociale pour demander de l’aide, on lui donne un nouveau mot de passe, elle le note sur un bout de papier qu’elle a dans sa poche. Elle rentre chez elle, il pleut, quand elle arrive chez elle, elle est trempée et le bout de papier aussi. Le code écrit est illisible ... Il va falloir qu’elle retourne à nouveau à la sécurité sociale.
Si on n’a pas accès à son compte Ameli, il y a des informations qu’on n’a pas et c’est ainsi que pour le rendez-vous dentiste pour les 3 ans de son fils elle ne l’a pas amené elle n’y a pas pensé.

Le numérique accessible à tous⋅tes ?
Oui, non, oui, peut-être... Alors non ! Non depuis que les outils et interfaces numériques sont conçus pour l’économie et sans l’être humain. Sans ces êtres humains, sans lui et sans elle qui utilisent l’outil par plaisir ou par contrainte l’informatique n’a pas de sens.
Oui, car il permet de communiquer loin, facilement, presque en instantané. Bref ce numérique qui permet le partage et la rencontre des gens et de ce qu’ils et elles veulent partager.
Ma galère, moi qui suis numérique addict : J’utilise mon nom de domaine pour mon adresse de courriel mais régulièrement mon courriel est refusé par les services administration, car le logiciel juge mon adresse comme incorrect et je ne peux donc pas l’utiliser.

Le numérique accessible à tous ?
Simplifier les sites des administrations : CAF, Pôle emploi ...

Voir en ligne : et