Pour les enfants de demain ...

(actualisé le ) par Françoise, Frankas, Guy, Gwendoline, Hélène, Marie-Claire, Monique , Nadine, Patrick, Sandrine, Valérie

Pour les enfants de demain… je vous souhaite de grandir dans un monde où les problèmes environnementaux ne seront plus d’actualité.
Je sais que vous risquez d’être plus connectés que nous, mais pensez parfois à vous détacher de vos écrans et à passer du temps avec vos proches et amis, croyez-moi, c’est là que vous vous ferez vos meilleurs souvenirs.
Je sais aussi qu’au point où en sont les choses, on risque de vous transmettre un monde avec de plus en plus de pauvres. Ne faites pas les mêmes erreurs que nous et faites de la lutte pour l’égalité sociale et l’éradication de la grande pauvreté une de vos priorités.
Enfin, chers enfants de demain, désolé pour le monde que nous allons vous laisser et pour tout ce que vous allez devoir accomplir pour réparer nos erreurs.

Pour les enfants de demain, je souhaiterais :
Que l’on fasse attention à notre planète, qu’on arrête d’être que dans le profit.
Que l’on mange local, sain à prix raisonnés et de bonne qualité.
Que l’école soit ouverte à tous, que chaque enfant soit accepter et accompagner si besoin.
Que les enseignants soit plus à l’écoute de l’enfant et des parents, l’éducation se fait entre les parents et l’enseignant, il faut plus de coopération.
Arrêter de penser individuel et penser collectif !
Faire ensemble est la clef de la réussite.
Sinon demain, les enfants n’auront plus rien et le monde n’existera plus !

Il faut du courage, il faut les aider à grandir pour l’ avenir car ils auront beaucoup de perturbations et de duretés. Il faut les soutenir et leur apprendre ce que c’ est la vie. Pour cela, il faut leur apprendre à aller de l’avant, ne pas se laisser aller. Les adultes d’aujourd’hui doivent leur transmettre l’expérience de la vie.

Pour les enfants de demain, je pense que c’est à nous de nous demander : "Quel monde leur préparons-nous ? les enfants de demain vivront-ils les yeux fixés sur un écran de télévision, de tablette ou de portable ? auront-ils envie de musiques tonitruantes qui démoliront leur tympan ? exigeront-ils que ce soit la voiture de papa/maman qui les conduise à l’école ? ou bien souhaiteront-ils se faire des amis, des vrais, parmi leurs copains de classe ou de voisinage ? souhaiteront- ils aller avec eux faire du vélo, découvrir la beauté de la campagne ou des bords de mer ? sauront-ils s’émerveiller devant les fleurs du printemps ou les couleurs d’automne ? penseront-ils que les transports en commun sont la meilleure façon de se déplacer ? découvriront-ils que notre planète est fragile et qu’il est urgent de la soigner, de la préserver, de la respecter ?
Pour les enfants de demain, c’est à nous de préparer l’avenir.

Pour les enfants de demain : parler de l’avenir.
Les politiques vont-ils réfléchir à un autre monde car pour les enfants c’est pas facile aujourd’hui.
Nous avons du mal à trouver des stages d’orientation et d’apprentissage et des emplois.
Pour les bébés va-t’il y avoir plus de crèches ou lieux de garde ?
Le prix des écoles va-t’il augmenter encore ou pas ?
Les enfants de demain vont-ils aller toujours dans des centres aérés et colos ou autre. Les enfants ne veulent plus y aller à cause des portables et tablettes.
Le monde de demain va-t-il revenir comme à l’époque de nos grand parents ?
Nous nous posons beaucoup de questions. J’aimerais que dans le monde de demain tous les jeunes s’entraident et qu’ils aient un travail correct et sans difficultés de revenus. Des aides pour moins d’injustice. Et pour les enfants handicapés, plus de structures et d’aide aux parents.
Je leur souhaite du courage. Tous ensemble. Tenez bon !

Je souhaite que mes petits enfants travaillent bien à l’école pour avoir un bon métier qu’il ne fassent pas comme leur Mamie et Papi qui n’ont pas été au lycée ni au collège Je souhaite qu’il y ait plus d’écoles pour les handicapés car en France il n’y en a pas beaucoup.

Pour les enfants de demain, je veux un monde de paix où les enfants puissent s’exprimer librement tout en s’écoutant les uns les autres.
Je souhaite que les enfants de demain soient aidés à s’épanouir et à trouver les mots pour s’exprimer par la parole et par l’écrit afin qu’ils deviennent des citoyens et des citoyennes à part entière dans la société.
Je souhaite que les enfants aient accès à des informations objectives de leur âge pour comprendre le monde de demain et ses enjeux climatiques et écologiques.
Je veux que les enfants de demain aient du temps libre pour jouer avec leurs copains et leurs copines sans être bousculés par des activités ininterrompues. Ils apprendront peut-être ainsi à être un peu seuls et leur sentiment passager de l’ennui stimulera leur imagination et leur esprit créatif.
Je veux aussi que les enfants de demain aiment la lecture qui est un remède puissant contre toute forme de découragement et une joie constructive à partager par des échanges avec d’autres.
Et pourquoi ne pourraient-il pas avoir foi en quelque chose de spirituel, sous une forme à inventer ? Sans rien imposer. C’est vraiment ce que je leur souhaite pour plus tard si c’est un peu difficile parfois.

Pour les enfants de demain... je souhaite le meilleur bien sûr. C’est à dire la paix, la justice, la liberté et par dessus tout la fraternité. Mais ces valeurs sont mal en point. La guerre est revenue aux portes de l’Europe, le climat se dérègle à cause de nos appétits de consommation, les injustices demeurent ou s’aggravent, les gens sont en colère ou désespérés... Heureusement, il y a mille initiatives qui montrent qu’un autre monde est possible. Elles sont fondées sur le respect de chacun et de la nature, sur le partage. Il faut les encourager, les jardiner pour qu’elles se développent. Demain commence aujourd’hui. Et les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain...

Pour les enfants de demain ... il est important d’améliorer le langage. Faire un effort de répéter le mot, les phrases qu’ils entendent ou qu’ils écoutent, lire ce qu’ils voient et s’adapter. Donc, ils méritent une bonne éducation, un encadrement pour leurs réussites et un bon suivi.
Bref : les enfants de demain, c’est notre espoir.

Pour les enfants de demain, le plus important pour moi est qu’ils aient un travail choisi et un salaire décent pour pourvoir vivre de leur travail.
L’important est aussi que l’école de la république soit moins sévère avec les enfants, que les prof ne soient pas dans la stigmatisation des enfants qui ont plus de mal à apprendre ( comme envoyer un enfant dans son coin) qui a pour effet sur l’enfant de le rendre réfractaire à l’école.

J’ai entendu tant d’enfants, j’entends tant d’adultes évoquer leur vie d’élèves de manière très négative avec des souffrances, des humiliations des échecs. Ce vécu a des répercussions sur leur vie d’adulte et sur la vie de leurs enfants.
Aussi j’ai un seul souhait pour les enfants de de main : que le temps scolaire, leur vie à l’école soient des moments heureux, car même si on a des difficultés on a le droit d’être heureux à l’école, on a le droit de se sentir en sécurité à l’école, on a le droit de recevoir une éducation qui tient compte des différences.
De plus, être heureux est aussi gage de réussite.