Pour me détendre ...

(actualisé le ) par Gwendal, Monique A, Nadine, Pascalle, Patrick

Pour me détendre, je fais le ménage pour passer ma colère. Je fais de la danse et du shopping pour penser à autre chose. J’aime boire des rallongés crème en terrasse. Je vais à la maison des parents (lieu d’accueil parents-enfants) pour me détendre et penser à autre chose.

J’ai la chance de vivre en Bretagne donc à coté de la mer, je prend mes cannes à pêche et je pars pêcher ça me vide la tête, l’air, la mer et la terre, les éléments naturels m’aident dans les moments difficiles. Aider les personnes en difficulté m’aide aussi à me détendre me sentir utile me rend détendu. Voir des gens, entendre parler m’aide aussi. Apprendre à connaître les gens me rend bien.....

Pour me détendre, je ne sais pas comment faire. Parce que quand je suis stressé par un problème, il ne m’est pas facile de le mettre de côté et de penser à autre chose. Je dois trouver une action qui occupera ma tête et mon cœur : garder mes petits fils, marcher avec ma femme le long de la mer, aller voir un film, lire un livre, écrire des haïkus (petits poèmes japonais), dessiner...
Parfois je parviens à méditer dans le silence, et j’essaie de regarder mes pensées toxiques avec distance, comme des vaches regardent passer les trains... Mais au bout d’un moment, ça déraille !

Pour me détendre, je m’installe devant une page blanche et j’écris tout ce qui me vient, ou je prends un livre, ou je vais marcher, ou je pars en vélo jusqu’au port de commerce, ou je m’assois et laisse mes pensées passer sans m’y accrocher.

Pour me détendre, moi étudiante, j’appelle mes amis, mes copines pour sortir un peu, pour aller s’aérer dehors. On se donne rendez-vous dans un petit coin, bien tranquille, soit au ciné, soit au restaurant, soit dans les centres commerciaux de n’importe quel coin de Brest. On se donne l’heure de la rencontre, quand on n’est toutes sur place, on se décide de ce que l’on va faire jusqu’à la fin de notre journée.
Dès fois, on peut s’inviter chez soi, une personne nous invite dans son appartement, chacun amène ce qu’elle peut, ensemble nous faisons des courses et nous organisons un petit repas jusqu’à l’aube.

Pour me détendre, je fais du tricot.
Je prends le bus pour me détendre.
Je vais aussi vers la nature, elle m’apporte beaucoup.
Je vais peut-être envisager de faire du sport.