Moi candidate, Moi candidat

(actualisé le ) par Andrée, Guy, Gwendoline, Marie-Claire, Monique , Nadine, Patrick, Sandrine, Valérie

Moi candidat, Je ferai baisser les loyers et monter les APL. Je n’autoriserai plus des constructions de plus de 4 étages et je supprimerai les tours et remettrai des jeux pour les enfants et aussi des jardins.
Moi candidat je ferai isoler les logements pour que les locataires paient moins d’électricité pour le chauffage, et ça protégerait la planète.
Moi candidat, je remettrai des magasins et des transports dans les quartiers.
Moi candidat je ferai gratuit les transports en commun et les autoroutes.

Moi candidate, je ferai en sorte que le numérique soit accessible à tous et surtout aux milieux défavorisés, pour que personne ne soit écarté du numérique.
Il existe des moyens comme internet en habitat social, ce dispositif est proposé par la ville de Brest . Il permet que les habitants des logements sociaux ne payent que 1,22€ par mois, c’est compris dans leur loyer, et cela leur donne le droit d’accéder à internet. Je ferai en sorte que tous les logements sociaux soient équipés de ce dispositif.

Moi candidate, je ferai en sorte que dans chaque commune, ville il y ait un café solidaire, un lieu ouvert à tous, convivial où chacun pourrait s’informer sur ses droits.
Je favoriserai les initiatives des habitants pour améliorer leur quotidien en les écoutant pour établir leurs besoins.
Moi candidate, je ferai en sorte que chaque famille ait un logement décent. C’est essentiel pour leur épanouissement.
Moi candidate, je mettrai en place un service de santé scolaire où chaque enfant serait suivi, je ferai en sorte qu’il y ait plus d’infirmiers et de médecins scolaires pour un suivi de qualité.
Il est important de retrouver une cohésion sociale.

Moi candidate, je souhaite élargir les territoires zéro chômeur, que toutes les personnes éloignées et /ou rejetées du monde du travail ait le droit à un emploi décent. Cela permettrait de ne pas payer des gens à rester à la maison et aux personnes de se sentir utiles, car la société les rejette car elles ne sont pas assez productives et /ou ont un handicap.
Pour cela il faudrait créer des emplois adaptés à la personne et à ses envies et qui auraient le but de redonner une dynamique aux territoires, des emplois qui serviraient à la vie locale. Même s’il le faut former les personnes aux tâches qu’elles vont devoir faire, la formation doit être accessible à toutes les personnes.
Tout le monde serait gagnant les personnes seraient payées à faire un travail qui servirait à la commune et à ses alentours, au lieu de leur donner de l’argent qui ne leur permet pas de vivre dignement. La personne grâce à ce travail pourrait de nouveau participer à la vie de la société !
Moi candidate, je fixerai un revenu minimum pour les personnes qui travaillent, il n’est pas normal qu’une personne qui travaille ne puisse pas vivre convenablement avec son salaire.
Moi candidate, je sanctionnerai les employeurs qui ne respectent pas leur salarié.e.
Je soutiendrai par tous les moyens possibles l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Moi candidate, je proposerai que les sites comme ceux de la CAF de la MDPH ... soient imaginés, conçus avec des personnes qui seront amenées à les utiliser, alors qu’actuellement ils sont faits par des personnes éloignées de ces situations, et ensuite une fois les sites faits, ils cherchent à les adapter.
Moi candidate, j’organiserai la répartition des élèves dans les écoles de manière à ce qu’il y ait une réelle mixité sociale dans les écoles, afin que tous les enfants bénéficient d’une égalité de droits.
Moi candidate, je demanderai que dans toutes les écoles il y ait un espace conçu pour accueillir les parents afin qu’ils soient associés à l’éducation de leur enfant. Je mettrai dans la formation des enseignant.es un module pour former les enseignant.es à l’accueil à la communication avec les parents vivant des situations de précarité ou de grande pauvreté.

Moi candidate je veux que ce monde soit plus humain. Je veux agir pour aider les plus pauvres à sortir de leur misère. Comment ?
Je m’entourerai de personnes qui ont de l’expérience de la vie, je les écouterai avant d’agir.

Moi candidate, je serai exigeante sur l’orientation des jeunes dès la fin de la 3ème.
Je veux que les jeunes soient tous informés sur les différentes filières, en particulier professionnelles, avec une solide formation générale,
Je veux que les jeunes choisissent leur orientation selon leurs goûts et que personne ne leur impose une orientation qu’ils commenceront sans doute mais abandonneront par manque d’intérêt et de motivation.
Je n’accepte pas que les jeunes se retrouvent plus tard au chômage sans aucun droit ou avec un travail précaire.
Je veux que le parcours de ces jeunes les conduise à l’obtention d’un diplôme professionnel et général reconnu qui ouvre à la vie active.
Moi candidate, je veux que les jeunes majeurs, sans solution, sans réelle formation générale, sans aucune formation professionnelle, sans diplôme, soient admis, selon leur choix dans des lieux de formation professionnelle pour jeunes adultes
Je veux que ces lieux de formation soient des lieux de vie épanouissants.
Je veux que le jeune soit rémunéré au cours de sa formation.
Je veux qu’il soit accompagné ensuite dans sa recherche d’emploi afin qu’il bâtisse son avenir avec confiance.

Moi candidate, pour l’organisation de la santé, je donnerais le choix entre le cabinet et la consultation à distance.
Moi candidate, je rembourserais les méthodes alternatives (zen, hypnose et homéopathie etc...) et je donnerais le choix aux gens pour se soigner.
Moi candidate, je proposerais les cures seulement à ceux qui en ont vraiment besoin.
Moi candidate, j’améliorerais les prestations des mutuelles.
Moi candidate, je mettrais les résidences pour personnes âgées à prix décent avec plus de personnels aux différents postes.
Moi candidate, je mettrais plus de structures pour les personnes handicapées et plus d’embauches. Avec le souci de s’adapter à chacune.
Moi candidate, je calculerais l’AAH en fonction de chacun.e, sans tenir compte de la situation du conjoint ou de la conjointe.
Moi candidate, je mettrais moins cher la nourriture de tous les jours, l’eau potable, etc …
Moi candidate, j’augmenterais le nombre et les revenus des aidants familiaux pour les enfants handicapés ou des personnes âgées, fragiles
Moi candidate, j’aiderais les étudiants à mieux se nourrir et se loger.

Moi candidat je ne ferais pas de promesses chiffrées mais m’engagerais sur des objectifs, ambitieux, et une méthode, participative. Je serais habité par le combat pour la dignité de tous.
Prenons l’exemple des jeunes de 18 à 25 ans. L’objectif, proclamé solennellement, sera de leur donner les moyens d’être autonomes pour apprendre, travailler, créer ou servir. Quel niveau de revenu, pour tous ou pour les plus déshérités, avec contreparties ou non ? C’est un Conseil national participatif dédié à la jeunesse qui s’emparera de ces questions et aboutira à des propositions, remises au gouvernement et aux assemblées. Ce Conseil national sera composé pour au moins un quart de jeunes issus de la grande précarité, et un quart de parents toutes catégories ; associations concernées et personnes qualifiées choisies par le CESE (Conseil économique, social et environnemental) formeront l’autre moitié. La télévision publique proposera chaque semaine une émission permettant de suivre le travail de ce Conseil (elle sera aussi sur les réseaux). Il en sera ainsi pour les autres Conseils participatifs créés sur les grands thèmes (défi climatique, logement, enfance, éducation, santé, justice, sécurité...). A chaque fois, ils associeront les personnes directement concernées par le sujet, des associations et des personnes qualifiées. Le gouvernement et chaque groupe parlementaire enverront un observateur. Une façon de faire (re)vivre la démocratie, en créant un espace citoyen et pédagogique au service des pouvoirs exécutifs et législatifs.

Actualités

6 visiteurs en ce moment