Ce qui me fait peur, ce qui me rassure

par Gwendal, Monique , Nadine, Pascalle, Patrick, Sandrine

Ce qui me fait peur :
Ne pas pouvoir donner à manger à mes enfants, que mes enfants ne trouvent pas de travail.
Que les personnes en grande pauvreté ne puissent plus se faire soigner correctement.
Que les personnes âgées ne puissent plus payer leur loyer ou manger à leur faim ( augmentation de la CSG et de la CRDS )
Que je n’ai pas le droit à une retraite décente pour vivre.
Ce qui me rassure :
Que mes enfants soient toujours combattants même dans les difficultés du quotidien.
Que je garde toujours la force de faire bouger les choses.
Que la solidarité familiale soit toujours là.
Qu’on puisse avoir des avis très différents et avancer ensemble pour un monde meilleur.

J’ai peur de ne pas pouvoir subvenir pour le paiement de mon loyer, avec 527 euros de revenus par mois. J’ai peur de déménager, d’être obligée de prendre un logement plus petit car j’aime beaucoup mon appartement.
Ce qui me rassure, je pense positivement que je vais recevoir une bonne nouvelle en regardant la boite aux lettres. Si nous pensons positivement, je recevrai une bonne nouvelle, si je pense négativement j’aurai une mauvaise nouvelle. Cultivons et mettons en pratique la pensée positive.

Ce qui me fait peur
Ce qui me fait peur, c’est de ne plus voir certaines personnes d’ ATD Quart Monde. Depuis mes 15ans, ils sont à mes cotés, j’ai peur que ma vie soit un échec sans ces personnes.
Chaque mois, j’ai peur de ne pas avoir assez d’argent pour vivre mes filles et moi (nourriture, vêtement, centre de loisir, plaisir).
J’ai peur de ne pas refaire ma vie.
J’ai très peur de mourir seule chez moi.
Quand j’y pense ça me rend très triste car je ne verrai plus mes filles, mes amies, mes magasins, etc
Quand je serai morte, j’ai peur de ne plus pouvoir gérer l’avenir de mes filles et j’aurais peur qu’elles fassent des graves bêtises (trafic de drogue, prison etc)
Ce qui me rassure  
Savoir que j’ai des amies qui me soutiennent dans l’éducation de mes filles et ne pas être seule car je n’ai pas de familles.
Savoir qu’il y a des lieux d’accueil parents-enfants pour jouer avec mes filles et voir d’autres personnes.
Espoir de savoir que je vais signer mon CDI en octobre-novembre 2018.
Espoir de jeter mes dernières valises passées ( Conseil Général et UDAF ).
L’espoir de ne plus avoir dans un an la curatelle renforcée. Je pourrai enfin acheter du mobilier pour mon appartement sans « bon pour accord ».
Enfin je pourrai vivre comme tout le monde. Je pourrai enfin manger à ma faim.
Je serai libre ,ma vie sera enfin rose .

Ce qui me fait peur le plus au monde c’est la solitude parce que je l’ai rarement connue. Les seules fois que j’ai pu l’expérimenter était une mauvaise période de ma vie. On peut être entouré de plein de personnes et se sentir seul par rapport à ses problèmes personnels. Quand je me sens seul, je réfléchis trop et pas toujours positivement.
Ce qui me rassure : que mes enfants et petits enfants soient en bonne santé, qu’ils aient un toit et à manger dans leur assiette, qu’ils soient scolarisés . Et qu’après la pluie vient le beau temps... même si parfois c’est long et qu’il y a beaucoup d’embûches .

Ce qui me fait peur 
Je n’ai pas de peur panique, de cauchemar éveillé, mais je suis souvent dans l’inquiétude, dans mon cercle personnel et pour le monde. Je suis si bien avec mes proches que je crains l’accident qui casserait l’harmonie. (Et de façon plus intime, j’ai peur de mourir sans avoir su ce que mes petits garçons ont fait de leur vie).
J’ai peur pour l’humanité. Elle est face à de tels défis : l’injustice, la dégradation de la nature et des ressources. Serons-nous assez intelligents ensemble et assez solidaires pour les relever ?
Ce qui me rassure  
La bonté dans le cœur des personnes, et leur capacité à agir quand elles sont informées correctement ; la richesse humaine, donc, mais aussi la richesse matérielle qui, si elle était mieux partagée, mieux utilisée, permettrait aux plus fragiles d’avoir un avenir meilleur.

Ce qui me fait peur
Ecouter les actualités et sentir qu’on doit subir des choix, des décisions qui vont rendre la vie plus difficile.
Perdre l’envie, l’énergie pour vivre en cohérence avec mes valeurs.
Ce qui me rassure
L’imagination déployée par tant de personnes ici et ailleurs pour que la vie soit un peu plus douce.
Le « faire ensemble » est une force un levier pour mieux vire ensemble.
Observer la nature et voir que, quoi qu’il arrive, elle renaît.