Se nourrir

par Andrée, Guy, Nadine, Patrick, Valérie

Le repas c’est recevoir des amis et notre fille et nos petits enfants autour d’une table
Faire la cuisine et apprendre à cuisiner sont un plaisir
Manger cinq légumes et fruits c’est bien mais c’est très cher, trop cher. On ne peut faire qu’un peu.

*

Faire le repas c’est la galère quand on n’a rien dans le frigo. Il nous reste 180 € par mois pour les courses, pour trois.
Cinq fruits et légumes : où peut-on les trouver à bas prix ?
La diététicienne dit qu’il faut un hors d’oeuvre, un plat et un dessert pour un repas équilibré. Mais on ne peut pas, nos revenus ne le permettent pas. Il faut équilibrer mais il faudrait plus d’ateliers pour apprendre cela, pourquoi ils ont fermé.
Quand on va dans les associations pour recevoir des produits, il y a trop de sucré, de féculent et des quantités plus liées à leurs stocks qu’à nos besoins. Parfois on a des aliments périmés...
Nous sommes tentés de manger entre les repas quand on a des quantités de gâteaux qui viennent des associations.
Les prix de la nourriture ont augmenté depuis le Covid.

*

Ce devrait être un moment agréable et convivial de se réunir devant un bon repas pour échanger.
Manger sain ? Ne pas se faire plaisir avec une cuisine triste sans saveur ? Adieu les douceurs, les gâteaux, les bonbons, les plats en sauce ? C’est vrai il faudrait manger des légumes et des fruits. Mais il faut apprendre à les cuisiner pour que ça devienne agréable et bon à manger, et bon pour la santé. Et c’est un effort.

*

Le repas pour moi c’est toute seule, on n’a pas de goût à faire pour soi. Je fais surtout des pâtes, du riz, des féculents pour tenir au corps, ne pas avoir faim. Parfois je ne mange pas. Je me rattrape avec beaucoup de café.
Faire la cuisine ? On ne peux pas dire que je fais de la cuisine. C’est quand j’avais les enfants. Je cuis juste quelques petits trucs au micro-onde, je n’ai pas de four.
Manger sain. Une bonne chose mais il faudrait que j’achète des légumes congelés...
J’ai un petit congélateur. Pas facile de gérer les quantités.

*

Prendre un repas c’est se nourrir ensemble à la fois d’aliments et de paroles. C’est meilleur quand les plats sont préparés avec amour et quand les paroles sont échangées dans l’écoute mutuelle.
Faire la cuisine c’est choisir et transformer les ressources de la nature et de l’agriculture, passer du champ à l’assiette pour les besoins du corps et les plaisirs du palais.
Quand on nous dit de manger sain on a raison parce que la terre réclame de faire attention et parce que notre corps réclame aussi d’avoir une nourriture équilibrée. On a raison mais attention à l’injonction qui risque de culpabiliser ceux qui manquent de revenus ou parfois ont du mal à changer leurs habitudes.